Revista francesa apela condena por fotos Cambridge basado en las fotos de Meghan Markle

Registrado
24 Feb 2012
Mensajes
22.284
Calificaciones
164.571

Los medios británicos sacan la noticia que los abogados de Closer dicen que la Duquesa de Sussex voluntariamente participó en y publicó fotos muy reveladoras, por lo cual el daño a la familia real no es tan grande. La apelación está siendo considerada en la corte de Versalles.

Une altesse royale britannique topless sur du papier glacé : le magazine Closer était rejugé ce mercredi après-midi à Versailles pour avoir publié en 2012 des clichés de Kate Middleton la poitrine découverte, lors de vacances dans le Sud de la France. Au cours de l’audience, l’avocat général a requis l’amende maximale de 45 000 euros.

La duchesse de Cambridge apparaissait en Une du magazine, prenant un bain de soleil en monokini avec, à ses côtés, son mari le prince William. Scandale en Grande-Bretagne : le palais royal publie un communiqué ulcéré et le couple princier obtient en urgence auprès de la justice française l’interdiction de toute nouvelle diffusion des images. Une procédure pour « atteinte à l’intimité de la vie privée » est engagée.



Parlant d’un « préjudice absolument considérable » causé au couple princier britannique, le représentant du ministère public a requis mercredi le montant maximum d’amende prévu par la loi pour « atteinte à l’intimité de la vie privée », à laquelle les deux dirigeants avaient déjà été condamnés.

Lourde condamnation en première instance
Mis en examen puis renvoyés en justice, les dirigeants de Closer Laurence Pieau et Ernesto Mauri ont été sévèrement condamnés à 45 000 euros d’amende (le montant maximum encouru), tout comme deux paparazzis, Cyril Moreau et Dominique Jacovides, soupçonnés d’être les auteurs des photos : 10 000 euros chacun dont la moitié avec sursis.

LIRE AUSSI >Kate Middleton seins nus : plus de 190 000 euros d’amende et des dommages contre Closer

Le tribunal de Nanterre avait alloué par ailleurs 100 000 euros de dommages et intérêts au couple princier, qui avait demandé 1,45 million d'euros à l’audience.

Depuis, ces quatre personnes ont fait appel, amenant le dossier à la cour d’appel de Versailles qui a commencé à entendre les parties, près de six ans après les faits.

Une photographe et le directeur de rédaction de La Provence, qui avait imprimé une photo de la duchesse une semaine avant Closer, n’ont pas fait appel de leur condamnation à 1 000 et 1 500 euros d’amende avec sursis. Ils ont aussi dû verser solidairement 3 000 euros de dommages et intérêts au couple princier, qui en réclamait 50 000. A l’issue de l’audience, la cour d’appel de Versailles devrait mettre sa décision en délibéré.

laparisienne.com
 

Registrado
3 Ene 2008
Mensajes
2.497
Calificaciones
8.395

Los medios británicos sacan la noticia que los abogados de Closer dicen que la Duquesa de Sussex voluntariamente participó en y publicó fotos muy reveladoras, por lo cual el daño a la familia real no es tan grande. La apelación está siendo considerada en la corte de Versalles.

Une altesse royale britannique topless sur du papier glacé : le magazine Closer était rejugé ce mercredi après-midi à Versailles pour avoir publié en 2012 des clichés de Kate Middleton la poitrine découverte, lors de vacances dans le Sud de la France. Au cours de l’audience, l’avocat général a requis l’amende maximale de 45 000 euros.

La duchesse de Cambridge apparaissait en Une du magazine, prenant un bain de soleil en monokini avec, à ses côtés, son mari le prince William. Scandale en Grande-Bretagne : le palais royal publie un communiqué ulcéré et le couple princier obtient en urgence auprès de la justice française l’interdiction de toute nouvelle diffusion des images. Une procédure pour « atteinte à l’intimité de la vie privée » est engagée.



Parlant d’un « préjudice absolument considérable » causé au couple princier britannique, le représentant du ministère public a requis mercredi le montant maximum d’amende prévu par la loi pour « atteinte à l’intimité de la vie privée », à laquelle les deux dirigeants avaient déjà été condamnés.

Lourde condamnation en première instance
Mis en examen puis renvoyés en justice, les dirigeants de Closer Laurence Pieau et Ernesto Mauri ont été sévèrement condamnés à 45 000 euros d’amende (le montant maximum encouru), tout comme deux paparazzis, Cyril Moreau et Dominique Jacovides, soupçonnés d’être les auteurs des photos : 10 000 euros chacun dont la moitié avec sursis.

LIRE AUSSI >Kate Middleton seins nus : plus de 190 000 euros d’amende et des dommages contre Closer

Le tribunal de Nanterre avait alloué par ailleurs 100 000 euros de dommages et intérêts au couple princier, qui avait demandé 1,45 million d'euros à l’audience.

Depuis, ces quatre personnes ont fait appel, amenant le dossier à la cour d’appel de Versailles qui a commencé à entendre les parties, près de six ans après les faits.

Une photographe et le directeur de rédaction de La Provence, qui avait imprimé une photo de la duchesse une semaine avant Closer, n’ont pas fait appel de leur condamnation à 1 000 et 1 500 euros d’amende avec sursis. Ils ont aussi dû verser solidairement 3 000 euros de dommages et intérêts au couple princier, qui en réclamait 50 000. A l’issue de l’audience, la cour d’appel de Versailles devrait mettre sa décision en délibéré.

laparisienne.com

La apelación se cae sola esas imágenes fueron publicadas antes de ella pertenecer a la familia real, lo q los paparazzis hicieron a Guillermo y Kate fue invasión a la privacidad. :sneaky:
 
Registrado
6 Ene 2018
Mensajes
86
Calificaciones
556
Perdón por poner noticia en inglés. El vídeo que Closer utiliza en su apelación está en medio del artículo.

https://www.msn.com/en-us/lifestyle...-to-hurt-kate-middleton/ar-AAyA3eF?li=BBnb7Kz

Why "Provocative" Meghan Markle Photos Are Being Used To Hurt Kate Middleton

Jenny Hollander

4 hrs ago

In today's edition of women being pitted against one another: A team of French lawyers is arguing that because Meghan Markle once posed for "provocative" photos, it's a-okay for paparazzi to secretly photograph Kate Middleton sunbathing topless,The Telegraph reports.

Some background: Back in 2013, Meghan Markle posed for a consensual shoot with Men's Health--the key word here is "consensual"--and, in a video called "Grilling Never Looked So Hot," the then-actress took off some items of clothing. What does this have to do with the crass invasion of privacy that was Kate Middleton being photographed topless, without her consent, on a private estate? Well, according to The Telegraph, lawyers for the French magazine who were sued for publishing topless photos of Kate will argue that, actually, there's precedent for members of the royal family posing for "revealing" shoots.

Here's the Men's Health video in question

I shouldn't have to point out that there's a critical and obvious distinction between an actress taking part in a sultry shoot and a public figure being secretly filmed, half-naked, in a private location. The 2012 photographs were a painful invasion of Kate's privacy, and led to the Palace releasing its most angry statement in recent history.

"Their Royal Highnesses have been hugely saddened to learn that a French publication and a photographer have invaded their privacy in such a grotesque and totally unjustifiable manner. The incident is reminiscent of the worst excesses of the press and paparazzi during the life of Diana, Princess of Wales, and all the more upsetting to The Duke and Duchess for being so. Their Royal Highnesses had every expectation of privacy in the remote house. It is unthinkable that anyone should take such photographs, let alone publish them."

The mention of Diana here is significant. Diana, of course, died in a car accident during a frenzied chase by the paparazzi (also in France). By linking her death to the publication of the Kate photos, the Palace was clearly saying: The no-holds-bared approach taken by some members of the European press has already done irreparable damage to our family-and now, this?

Thus far, the courts have agreed with the royal family and the French magazine that published the photos has been ordered to pay £92,000 of damages to Kate Middleton. This effort to pit Kate against Meghan is part of a legal appeal against the figure, with the magazine arguing that its punishment is "hypocritical." Because, you know, an actress who fell in love with Prince Harry many years later once appeared in a slightly suggestive shoot. Right.